20061005

 

ROC: La marginalisation du nord et la domination des pygmees par les grands noirs sont responsables de la persistance de l'endemie pianique

Excerpt: "...Nous avons vu dans la Partie I les raisons médicales et techniques de la persistance du pian chez les Pygmées. Nous allons essayer de montrer dans cette Partie que le manque de volonté politique de rétablir un équilibre dans le schéma d’organisation sanitaire territorial est le reflet d’un déséquilibre atteignant les niveaux sociaux, économiques et culturels entre le Nord et le Sud du pays, inscrit dans la longue durée historique et l’immédiateté événementielle (le déplacement des intérêts économiques vers la côte atlantique pourrait être à l’origine d’un nouvel aménagement du territoire favorisant Pointe-Noire. Actuellement, et c’est peut être prémonitoire, les seules formations sanitaires qui fonctionnent sont celles des compagnies pétrolières. Les soins sont réservés aux expatriés, comme l’étaient les hôpitaux, aux plus beaux jours de la colonisation)....Nous verrons également que la persistance du pian chez les Pygmées est le témoin d’une discrimination plus globale de ces populations dont l’intérêt économique est déjà incontestable pour les villageois, à qui leur force de travail est devenue indispensable. Travailler pour les villageois ne donne malheureusement aucun droit aux Pygmées...La description des coutumes anciennes des différents peuples de la région n’est pas sans intérêt non plus sur le plan médical (conception des maladies, traitements traditionnels) car, derrière la fiction de la modernité, beaucoup de ces coutumes se maintiennent, que se soient les pratiques (pêche, agriculture, piégeage…), les croyances (et leur rôle dans les parcours thérapeutiques), ou les divisions familiales du travail. Ainsi, la faillite économique de la région a fait retomber le poids des contraintes alimentaires sur les éléments les plus faibles, les femmes, et faute de bras, du fait de l’exode rural, les Pygmées..."

Comments: Enregistrer un commentaire



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?